• Roman Photo

    J'ai eu beaucoup de travail, du travail bizarre, que tu sais pas si t'as une place en or, parce que beaucoup l'envient, ou s'il faut que tu te casses avant de finir dans une secte, parce que quand même c'est pas possible. Bref tout ça pour dire que je n'avais ni le temps ni la force physique pauvre petite chose, de tenir un reflex dans mes mains, ma vie de ces derniers jours en photo de blackberry.

    A un moment je me suis retrouvée là

    orry la ville coye

    ça s'appelle Orry-la-Ville-Coye.

    T'es même plus en banlieue 5 RATP, genre Sarcelles c'est dans le 1er arrondissement, si tu veux une mise à l'échelle. Evidemment, il n'y a pas de taxi dans cette gare, et je dois rejoindre un hotel à 10 bornes de là. Il pleut. Si tu suis mes breaking news sur twitter, tu dois savoir que je travaille comme un Guerlain ces dernières semaines, sans te donner tous les détails (car maintenant on peut même plus baver publiquement sur internet à propos de son taf sans que ça risque de te retomber sur le coin de la goule. Dingue ouais) c'était pour organiser une des réceptions de l'ambassadeur, genre Ferrero Rocher dont j'ai le secret, dans un château au nord de Paris mais où ce qu'est-ce putain! T'aimerais savoir hein.

    Y'avait des chevaux à toutes les sauces.

    cheval.JPG_effected

    Ici, un cheval lampe. Déconseillé si t'as une chambre de bonne.

     

     

     light.JPG_effected

    Les réceptions de l'ambassadeur, (etc)

     

    snow.JPG_effected

      Bien sûr il neigeait tout le temps histoire d'agrandir mon ulcère, le jet il va-t-il se poser, il va-t-il redécoller, il va-t-il arriver à se re-poser (sans fin).

    Après toutes ces émotions, je suis retournée au Luxembourg, légèrement épuisée et heureuse du devoir accompli.

    Tous les maître du monde étant rentrés dans leur mansion pour digérer, je vais feinter que je me dis maligne, je vais me barrer à 17h.

     

    Je prends donc mon énorme valise, ressemblant plus à une remorque qu'à un baise-en-ville, et m'en vais attendre le bus de 17h12.

    avlib.JPG_effected-001

    J'ai eu le temps de prendre une photo parce que because la neige (genre au Luxembourg on est pas habitué à ce qu'il neige 360 jours par an), le bus est arrivé à 18h. Et a mis 2h, sans vouloir ouvrir ses portes à faire 500 mètres. Puis a rendu les armes, nous a largué en rase campagne.

    Ma valise et moi.

    Si tu sais pas, une valise de 20kg, dans 10cm de neige, ça fait chasse neige, j'ai fait 1 kilomètre, comme aç.

     

     

    Bref j'ai voulu mourir mais le matin, il y avait quand même une jolie lumière.

    09.12.10

     

     


  • Commentaires

    1
    ava
    Lundi 13 Décembre 2010 à 10:26
    cheval mon ami
    mon dieu je et tu connaissons quelqu'un qui est lui aussi allé en séminaire dans le château aux lampes cheval (c'est d'un goût entre à chier et à chier, nan?). ton métier est tout à fait étrange pour moi, après toutes ces années, tu sais?
    2
    Louise
    Lundi 13 Décembre 2010 à 15:27
    à chier
    c'est à dire que dans les chiottes, justement tu as des gravures de chivals "le majestueux" "l'indomptable" "le militaire" c'est à ne plus sortir des wawas (et ça pas seulement parce que ton collègue lourdingue t'attend à chaque coin de moquette) toute cette culture équestre insoupçonnée s'offre à toi
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :